Les Verts au conseil municipal

Le groupe local des Verts de Clichy-sous-Bois

Le Club de réflexion "Clichy-sous-Bois Ecologie et Progrès"

Le Collectif anti-guerre Clichy-sous-Bois/Montfermeil

Nos projets pour la ville

Eléments de réflexion

Contactez-nous

Contacts et liens

Page d'accueil

La Négresse Solitude

Lors de l' A.G fédérale des Verts dans la ville de NANTES du 16 au 17 Févier 2002, j'ai fait la connaissance de compatriotes antillais. Ils venaient pour représenter les Verts des D.O.M.-TOM et plus particulièrement ceux de la GUADELOUPE, dont je suis moi-même originaire. C'est à l'occasion de ce congrés, que je me suis rememorée l'histoire d'une héroïne et martyre de la révolte de 1802.

Elle avait huit ans quand sa mère disparaît à jamais de sa vie. on ne sait à peu près rien des années qui séparaient l'enfant de l'instant où une jeune fille s'attribua ce nom de défi : SOLITUDE.

On ne sait très peu de choses, sur les origines de la femme Solitude de Guadeloupe. il semblerait qu'elle soit le fruit, à bord d'un bateau négrier, de l'union d'un marin français et d'une africaine tranportée vers les Amériques.

On ne sait quand ce nom étrange lui est venu, s'est posé comme un masque emblématique sur son visage. Il n'est porté sur aucun acte de vente d'esclaves. Son nom étrange n'apparaitra que tout à la fin, sur l'acte de sa condamnation à la peine suprême.

La statue de la Négresse Solitude à Pointe-à-Pitre, Guadeloupe.

Dans la condition de l'esclage, le mélange des sangs a souvent produit des êtres flous, aux contours indistincts, déchirés entre l'Afrique et l' Europe et ne trouvant nul point d'appui dans ce bas monde.

Ces hybrides, souvent écartelés par un choix impossible ont dû pour certains faire alliance avec la folie et la mort, mais pour d'autres d'ailleurs plus nombreux qu'on ne le dit ont fait le choix de se placer au premier rang du combat pour la liberté. Tel fut le cas pour les mulâtres DELGRES, IGNACE, MASSOTEAU; mais tel fut le cas aussi de la Mulâtresse SOLITUDE.

La statue de la Négresse Solitude à Pointe-à-Pitre, Guadeloupe

Cest en 1796, qu'on la retrouve dans le camp des négres marrons de la Goyave. L'esclavage est aboli sur les papiers mais pas dans les coeurs.

C'est le 3 Février 1798, après de nombreux combats contre les esclavagistes que la femme SOLITUDE prit le commandement des survivants et fait ses premiers pas dans la légende, après que les troupes du Général DESFOURNEAUX prit d'assaut le camp de Goyave et ait exterminé les chefs de la rebellion. Son combat tel une tempête fît réagir le Consul BONAPARTE qui décida de rétablir officiellement l'esclavage.

La Guadeloupe s'embrasa et un corps expéditionnaire arriva. Le 5 Mai 1802, SOLITUDE bien qu'enceinte continue de se battre

Le 22 Octobre 1802, les rebelles sont acculés. Le Commandent DELGRES, commandant des armées de la république noire, se fait sauter avec les derniers insurgés en mettant le feu à un tonneau de poudre avec sa pipe. Parmi les corps qu'on ramassera on y trouva la Mulâtresse SOLITUDE. Elle sera transportée en prison à Basse-Terre et avec elle de nombreuses femmes et enfants rebelles. DELGRES avait perdu la vie avec ses soldats. Ainsi fut respectée jusqu'au bout la devise choisie par les insurgés "La liberté ou la mort".

Solitude sera pendue le 29 Novembre 1802 après qu'elle ait donné la vie à son enfant.

Aujourd'hui, la mémoire de SOLITUDE vit à travers des poèmes , des chansons , une salle de musée et une danse traditionnelle.

Si je me suis tant attardée sur ce cours récit de la vie de la Négresse Solitude c'est que notre présence à NANTES pour ce congrès m'a fait rappeler qu'elle a été une des villes initiatrice du commerce triangulaire. L'intervention de mes compatriotes lors du congrés m'a fait me poser ces questions fondamentales et existentielles que se posent certains : d'où venons nous ? Qui sommes-nous ?

Ce recit est un clin d'oeil et un grand merci à nos compatriotes Antillais.

Flore Benetti